La naissance du jour férié

Dans de nombreux cantons, nous célébrons le 1er mai la fête du travail. Cette journée est le fruit d’un mouvement de travailleurs ayant manifesté pour la journée de 8 heures à la fin du XIXe siècle. A l’époque, il était courant de travailler dix heures par jour et même de onze à treize heures vingt ans plus tôt. Certains cantons et certaines communes fêtent également leur saint patron le 1er mai. Traditionnellement, la fête de mai s’organise en trois parties : une manifestation organisée des travailleurs en habit du dimanche accompagnée de musique ainsi qu’un rassemblement et une fête.

La révolution des hommes et des machines

Quelques années avant les premiers jours férié du mois de mai, à l’époque de la révolution industrielle, Johann Ulrich Aebi a fondé la société Aebi. Au début, Aebi construisait des semoirs, des faucheuses à traction animale, des pompes à bras de pompier et des turbines. Ces machines, très perfectionnées pour l’époque, ont permis aux hommes de simplifier les lourdes tâches physiques et de gagner du temps. Une étape de plus sur la voie d’un meilleur équilibre entre le travail et la vie privée ainsi que de la réduction du temps de travail à la fin du XIXe siècle.

Le Terratrac simplifie le travail sur pentes raides

Aujourd’hui, nous célébrons les travailleurs qui ont défendu leurs droits et le font encore actuellement tous les 1er mai (la Suisse appartient aux rares états européens dont la tradition du 1er mai reste ininterrompue depuis 1890). Et n’oublions pas non plus les assistants techniques aujourd’hui : en 1976, Aebi a inventé avec le Terratrac le premier véhicule porte-outils sur pentes raides au monde, simplifiant ainsi même le fauchage sur pente difficile qui se faisait encore souvent péniblement à la main et à pied. Avec ses magnifiques paysages de montagne, la Suisse réserve bien du travail à cet engin puissant et compact – qu’il s’agisse de faucher en été ou de déneiger en hiver. Cette année, le Terratrac existe en édition limitée ESAF avec deux tickets pour l’ESAF, le plus grand événement sportif de Suisse.

La journée du travail en Suisse aujourd’hui

Actuellement, les plus grandes fêtes de mai ont sans conteste lieu à Zurich : avec une fête populaire de plusieurs jours qui attire chaque année des dizaines de milliers de visiteurs et une grande manifestation. Le « Frühjahrsschwinget » pour les jeunes et les actifs a lieu à Oberdorf à Bâle-Campagne au même moment. À partir du mois de mai, les luttes sont plus nombreuses et ont enfin lieu plus souvent en extérieur. Sous le ciel bleu de mai, on peut enfin profiter de cette épreuve de force des lutteurs dans l’arène de copeaux sur une verte prairie, comme le veut la tradition.

Nous nous réjouissons que le printemps « relance » ainsi vraiment notre sport favori.

Partager cet article:

Gagnez deux billets pour la FFLS à Zoug

Gagnez maintenant deux billets pour vous et la personne qui vous accompagnera
à la Fête fédérale de lutte suisse et des jeux alpestres 2019 à Zoug.

Participez maintenant!

Vous avez
encore des questions?

Ecrivez-nous simplement à
esaf@aebi-schmidt.com
ou appelez-vous au
+41 34 421 61 21

Pour ne rater aucune action, abonnez-vous à notre newsletter







#Aebilutte
Suivre Aebi lors de la FFLS et gagner!